5 mars 2024

Lycée César Baggio

DES SCIENCES DE L'INGÉNIEUR

Témoignage d’Anastasia Devlieger (Sanofi)

"Le passage par la prépa est vraiment un plus dans la vie future, autant d’un point de vue professionnel que personnel."

Lors de la conférence annuelle des ingénieurs ayant lieu en Décembre, Anastasia est revenue au lycée Baggio pour témoigner et répondre aux questions de nos étudiants de CPGE. Il a également accepté de répondre à une interview :

  • Classe PSI/PSI* – Promotion 2018
  • École intégrée : ENSIC et Karlsruher Institut für Technologie
  • Métier : Ingénieur procédés

Pouvez-vous décrire votre métier, et le quotidien qui lui est associé ?

Je suis ingénieur procédés dans un laboratoire de recherche et développement sur le site de Sanofi Sisteron. L’objectif de mon métier est d’assurer le transfert des procédés, des laboratoires de chimie aux ateliers de production.

Afin de réussir ce transfert, je commence par des essais préliminaires au laboratoire sur une échelle de 5L ou plus afin de mettre en lumière les différents problèmes liés à la montée d’échelle (problème d’agitation, durée d’introduction des réactifs, etc..). Ensuite, je fais des simulations de montée d’échelle pour différentes opérations unitaires (distillation par exemple), des transpositions par calculs théoriques (vitesses d’agitation, durée de décantation, filtration, etc…). Le but de cela est de transposer les différentes valeurs de laboratoire à l’échelle industrielle.

J’aime bien donner l’image de la cuisine pour cette partie de mon travail. Elle consiste à adapter la recette d’un gâteau pour 4 personnes à une recette pour un gâteau de 4000 personnes. On s’imagine facilement qu’il n’est pas aussi facile de mélanger les ingrédients pour 4 ou 4000 personnes, il faudra mélanger différemment, plus longtemps, etc… Le temps de cuisson ne sera pas forcément le même, la taille du gâteau également, etc…

Une fois ce travail réalisé, je valide mes modifications sur le procédé en réalisant de nouveau un essai au laboratoire en vérifiant que tout se passe bien. Suite à cela le procédé est transféré dans les bâtiments de production et la dernière partie de mon travail est d’assurer ce transfert en me rendant là-bas au côté des opérateurs afin de répondre à leurs questions, observer les différents problèmes qui peuvent apparaître à cause de l’installation par exemple.

On peut donc voir que mon quotidien est assez diversifié et que chaque jour ne se ressemble pas. Tout change en fonction des projets mais aussi en fonction de l’avancement du transfert.

Que vous a apporté votre scolarité en école d’ingénieur pour votre métier actuel ?

Ma scolarité en école d’ingénieur m’a bien évidemment apporté les compétences techniques qui me sont nécessaires au quotidien, ayant en effet intégré une école spécialisée en génie chimique et génie des procédés. Mais elle m’a aussi apporté des compétences en management.

Le travail en équipe est une chose très importante dans mon métier, travaillant en interface avec différents services, mais aussi étant amenée à gérer des stagiaires, intérimaires, etc… Ces compétences me sont tout aussi utiles que les compétences techniques afin de travailler dans les meilleures conditions possibles.

Le fait d’avoir réalisé ma dernière année d’école à l’étranger me permet aussi d’être plus à l’aise au quotidien lors de mon travail, étant en effet en relation permanente avec des équipes à l’étranger (communication en langues étrangères, différence de culture au travail, etc…).

Que vous a apporté votre scolarité en classe prépa pour votre métier actuel ?

Ma scolarité en classe préparatoire m’a apporté rigueur et organisation dans mon travail mais elle m’a également appris à travailler de manière rapide et efficace. Le temps n’étant pas ce qu’on a de plus en prépa !

Elle m’a aussi apporté les connaissances scientifiques me permettant de réussir au mieux ma scolarité en école d’ingénieur.

Pouvez-vous décrire votre parcours professionnel depuis votre diplôme (éventuellement depuis le choix de vos stages) ?

Ayant toujours été très intéressée par le secteur pharmaceutique, j’ai très rapidement réalisé mes diverses expériences professionnelles dans ce domaine. J’ai en effet choisi de faire le parcours produit innovant de mon école, nous apportant des compétences particulières pour travailler dans le domaine pharmaceutique ou cosmétique. En plus de cela j’ai décidé de faire ma dernière année d’école d’ingénieur à l’étranger, à savoir en Allemagne afin d’avoir des cours plus spécialisés dans ce domaine. Au cours de cette année à l’étranger, j’avais un projet de recherche et développement que j’ai choisi de faire dans un laboratoire pharmaceutique Allemand afin de travailler sur la réalisation d’un médicament.

A la fin de mon école d’ingénieur, j’ai effectué mon stage de fin d’étude chez Sanofi. Le but de ce stage était de mettre en place l’analyse en ligne sur une étape bien précise d’un procédé afin d’optimiser le temps de production mais aussi d’améliorer la sécurité des opérateurs.

A la fin de ce stage, j’ai eu l’opportunité de continuer à travailler dans le même laboratoire en intérim. Lors de cet intérim, j’ai commencé à avoir des responsabilités sur les projets et à réaliser les études de transfert que j’ai précédemment présenté.

Au bout de 6 mois d’intérim, j’ai été embauché en CDI toujours dans le même laboratoire chez Sanofi en tant qu’ingénieur procédé. Mon travail est sensiblement le même qu’en intérim mais avec un peu plus de responsabilités et d’indépendance au niveau des projets.

Aujourd’hui après plus d’un an de CDI, je suis amenée à gérer des stagiaires et intérimaires en plus de mes activités. Je suis également en train de me préparer pour participer à différents congrès pour présenter mon travail chez Sanofi. Je suis également en train de co-écrire un article scientifique sur un projet d’automatisation sur lequel je travaille en équipe.

Un conseil pour nos étudiants de CPGE ?

Le conseil que je donnerais aux étudiants de CPGE est de ne jamais abandonner, même si cela peut paraître vraiment difficile et contraignant sur le coup. Le passage par la prépa est vraiment un plus dans la vie future, autant d’un point de vue professionnel que personnel. Il ne faut jamais abandonner et toujours donner notre maximum, on ne sera jamais déçu !