29 novembre 2022

Lycée César Baggio

DES SCIENCES DE L'INGÉNIEUR

Adeline Dieudonné au lycée César Baggio de Lille


Durant près de deux heures, la 1re G2-Toni Morrison a reçu Adeline Dieudonné le jeudi 24 février. Un reportage rappelant cette fructueuse rencontre a été diffusé le mercredi 11 mai sur France 5, occasion pour François Busnel de signaler le choix particulièrement intéressant du nom de cette classe !

Le concours de lecture organisé par La Grande Librairie a permis à la 1re G2-Toni Morrison de rencontrer la romancière Adeline Dieudonné tout en affrontant le regard de la caméra, les épreuves du baccalauréat et d’essentielles questions de société ! Voilà qui constitue un temps fort de cette année scolaire durant laquelle les lycéens se sont régulièrement entraînés à la lecture à voix haute autant pour se montrer efficaces lors de l’épreuve orale de français que pour gagner en aisance lors de toute prise de parole publique.
Dans ce cadre idéal que constitue le CDI, sous l’oeil complice de Mme Gouranton et de Mme Szczepanski, l’autrice belge remarquée pour ses deux romans La Vraie Vie et Kérozène s’est déclarée honorée par la brassée d’audacieuses citations que les lycéens ont sélectionnées dans ses oeuvres pour lui souhaiter la bienvenue. La semaine précédente, ils s’étaient en effet essayés avec réussite à la lecture chorale d’extraits tirés des deux romans comme de cette nouvelle, Amarula, qui a marqué les débuts de la carrière littéraire et annoncé le style d’Adeline Dieudonné. L’écrivaine, aussi simple qu’accessible et généreuse, a ensuite évoqué son expérience de la lecture à voix haute, tout particulièrement pratiquée avec sa famille, rejoignant ainsi le témoignage de Jean.

Jean a ainsi été le premier de nos quatre lycéens à lire devant la bienveillante autrice et le sympathique cameraman qui a invité quelques élèves à participer à la prise d’images. Tout comme le reste de la classe, nos volontaires ont bénéficié des conseils de l’écrivaine dont la formation de comédienne au conservatoire royal de Bruxelles est évidemment particulièrement intéressante pour éclairer les épreuves orales que réserve le baccalauréat.
Adeline Dieudonné a été ainsi particulièrement touchée de retrouver le texte qu’elle avait choisi de présenter à son entrée au conservatoire grâce à Marcio et à la fameuse tirade de Sganarelle au début de Dom Juan. L’extrait choisi par Maïka a permis de se concentrer sur les difficultés propres à la lecture d’une description et sur les moyens de les dépasser, pour servir au mieux le texte de Tolkien, emporter vraiment l’adhésion de l’auditeur. Grâce à son extrait de Chère Ijeawele, Jade a enfin invité à tisser un lien intéressant entre les combats de Chimamanda Ngozi Adichie et les préoccupations d’Adeline Dieudonné, la façon dont elle crée ses romans, sélectionne les caractéristiques de ses héroïnes, s’inspire de la vie. Ont ainsi été évoquées des questions sensibles comme l’éducation, en particulier celle des filles, les effets de la pandémie sur nos vies et la création littéraire, la morale en littérature, la place et la liberté de l’individu au sein de la famille et de la société, les violences conjugales et familiales…

Jade a d’ailleurs retenu La Vraie vie comme le coup coeur littéraire qu’elle présentera lors de son oral de français ! Voilà une très belle façon de faire résonner cette rencontre unique qu’un bref reportage peut difficilement restituer

Et si on lisait à voix haute_article_Baggio_France5

Adeline Dieudonné au lycée César Baggio de Lille

 La grande librairie Émission spéciale Sylvain Tesson